Crolles.fr

« Des Alpes aux Andes », le projet de coopération internationale est lancé

C’était inscrit dans le programme électoral de l’équipe municipale : la commune de Crolles, dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde, s’engage à nouer des partenariats de coopération décentralisée avec des collectivités étrangères. Fin septembre, une convention a été adoptée en conseil municipal entre les communes de Crolles et de Zapatoca en Colombie. Décryptage du projet pour en savoir plus.
**Zapatoca, une commune comparable à Crolles**
Cette ville, peuplée d’un peu moins de 10 000 habitants, située en région montagneuse, s’appuie sur une économie locale tournée, entre autres, vers la culture agricole. Zapatoca affiche en outre une réelle volonté de développement touristique et souhaite également, tout comme notre commune, s’engager dans des projets de coopération internationale.

**Des associations connues de la commune**
Après plusieurs échanges lors de commissions et réunions municipales, les conseillers ont choisi deux associations de proximité, l’Ecole de la Paix et Tetraktys. « Nous collaborons depuis quelques années avec l’Ecole de la Paix, sur des questions de citoyenneté et de solidarité auprès des enfants, lors d’animations périscolaires, explique le Maire Philippe Lorimier. C’est une association qui développe par ailleurs des projets éducatifs et culturels en Colombie, ce qui correspond parfaitement à notre attente. Nous avons la même confiance avec Tetraktys, une association grenobloise spécialisée depuis plus de 20 ans dans le développement de projets de coopération décentralisée. Autre élément de garantie, et non des moindres, Claude Gloekle, ancien adjoint à la culture, est devenu le président de cette association fin 2015. Pour toutes ces raisons, nous avons donc voté une convention avec ces deux associations, elles agiront en notre nom sur le terrain. »

**2017, “année France – Colombie”**
En parallèle, 2017 a été proclamée “année France Colombie”. Cette décision a été prise le 26 janvier 2015 par les présidents des deux pays, lors de la visite officielle à Paris du président Juan Manuel Santos, avec l’objectif de renforcer des relations bilatérales en plein essor dans un contexte très favorable (processus de paix, dynamisme économique), et d’actualiser la perception de la France en Colombie et de la Colombie en France*. Après avoir travaillé et validé en commission le projet de charte de coopération internationale, les conseillers municipaux ont donc décidé de s’engager dans un projet de coopération avec la ville de Zapatoca et de candidater à un appel à projet pour obtenir des financements ministériels.

**Un engagement citoyen**
Une convention de coopération internationale a été officiellement votée, dans laquelle les deux communes s’engagent respectivement à développer pendant les 3 prochaines années des actions autour de trois grands axes :
* Des échanges institutionnels, afin de valoriser les deux territoires et s’enrichir des pratiques et savoir-faire les uns des autres,
* Le développement local et l’écotourisme : Zapatoca possède des ressources patrimoniales vraiment intéressantes mais qui ne sont pas exploitées à ce jour. Grâce à cet accord, Crolles, par l’intermédiaire de Tétraktys, va travailler à la mise en valeur et à la promotion des grottes, chemins et autres réserves naturelles, dans le cadre d’un développement écologique et responsable.
* L’éducation à la paix et à la citoyenneté mondiale. Avec l’accompagnement de l’Ecole de la Paix, les communes travailleront ensemble sur les actions de sensibilisation et d’éducation à la paix à mettre en place pour et avec les jeunes, un travail d’autant plus intéressant qu’il met en lien un pays en paix et un pays sortant tout juste d’une situation de crise.
Des actions plus précises ont été identifiées pour la première année, impliquant notamment la jeunesse, conformément à la volonté très forte des deux collectivités : un projet de départ d’une classe de la Maison Familiale et Rurale (MFR) de Crolles en septembre 2017 pour aller étudier de plus près ce territoire plutôt agricole ; et le recrutement de deux jeunes en service civique international, l’un, français, qui partirait en Colombie pendant 8 mois, et l’autre, colombien, qui nous rejoindrait ici. Crolles pourrait aussi accueillir une délégation colombienne l’an prochain. D’autres collaborations sont envisagées, notamment avec la ville de Grenoble qui initiera en octobre prochain le mois de la Colombie.

**S’organiser malgré la distance**
Carlos Quintero, chargé de la culture et du tourisme à la ville de Zapatoca, et par ailleurs musicien, est venu dans le Grésivaudan pour un concert donné à Theys l’été dernier. Il est passé par Crolles pour rencontrer le Maire Philippe Lorimier, Patrick Peyronnard, adjoint au sport, et Claude Gloekle, à l’initiative du projet, repris par Sophie Grangeat, nouvelle conseillère déléguée à la coopération internationale. Depuis, des rendez-vous réguliers par visioconférence ont démarré entre les deux maires, Philippe Lorimier et Diana Gisela Prada Herrera, en présence d’élus concernés par le projet. « Ce projet de coopération internationale est important pour nous, conclut le Maire. Au-delà de la commune de Crolles, c’est tout un territoire que nous voulons associer. Nous souhaitons également initier des partenariats avec le monde éducatif (pourquoi ne pas se rapprocher du lycée horticole de Saint-Ismier par exemple) et le monde économique. De nombreuses sociétés pourraient être intéressées pour aider à developper des projets en Colombie et diffuser leur savoir-faire. »

_Retrouvez l’interview de Sophie Grangeat, conseillère municipale déléguée à la coopération internationale, [dans le magazine municipal du mois de décembre](https://www.crolles.fr/wp-content/uploads/site_2016/doc/publication/magazine/crolles-magazine.pdf)_

En ce moment