Crolles.fr

Nouveau cycle des réunions de quartier : retour sur la réunion des Palisses

Les habitants des Palisses ont inauguré un nouveau cycle de réunions de quartier engagé par l’équipe municipale. Au menu des discussions : la modification du PLU, le projet d’extension de la Maison Familiale et Rurale ainsi que la possible installation d’une chambre funéraire sur le secteur du Pré blanc.
En ouverture de cette réunion de quartier, Bernard Fort est revenu sur le projet de modification du PLU. Parmi les évolutions qui devront être approuvées en conseil municipal, l’adjoint à l’urbanisme a rappelé celle qui consiste à modifier le classement de la zone située en dessous de la rue de la Bouverie. « Ce secteur accueille aujourd’hui la MFR, l’IME le Hameau, la résidence La Canopée et l’exploitation de plants bio Ça dépote » présentait l’élu. Alors que se profile le transfert des zones d’activités économiques vers le Grésivaudan, « l’objectif est de garder ce foncier dans le giron communal pour permettre l’implantation ou l’extension d’équipements publics ou collectifs. » Cette introduction faite, le Maire pouvait aborder les deux sujets qui venaient en quelque sorte illustrer ce grand principe. Le premier concerne la Maison Familiale et Rurale, « un établissement historique de la commune » pour Philippe Lorimier. Le centre de formation professionnelle, en plein développement, a besoin d’ateliers plus conséquents, de zones d’entrepôt et d’essai de matériels, mais aussi d’accroître sa capacité d’hébergement. « Nous avons reçu l’équipe de direction qui nous a présenté son projet » confiait le Maire. « L’objectif est une extension d’environ 3 000 m2 par rapport à l’existant. »

Chambre funéraire et projet de cimetière
L’autre sujet abordé concerne la possible création d’une chambre funéraire sur le secteur du Pré blanc. Ce projet d’initiative privée reçoit un accueil favorable de l’équipe municipale à bien des égards. « D’abord parce que ce service aux familles de défunts n’existe pas sur la commune » confiait le Maire en évoquant « une sorte de réplique, dans une moindre dimension, des PFI de la Tronche. » Ensuite parce que la question de l’extension du cimetière se pose déjà. « D’ici quelques années, la place viendra à manquer sans possibilité d’extension sur le site actuel » indiquait Philippe Lorimier. La solution pourrait être trouvée du côté du Pré blanc, sur deux parcelles qui répondent à des contraintes strictes, en matière d’espace disponible bien sûr, mais aussi de dénivelé et de qualité de sol. « C’est un projet en réflexion à l’horizon de 5 ou 10 ans assurait l’édile. Mais il nous paraît cohérent de penser tout de suite le service de chambre funéraire qui va avec. L’idée est là, nous passerons par un appel à projets pour savoir quel opérateur proposera ce service. » Dans l’assistance, on se pose la question du trafic engendré et des possibilités de stationnement. Sur ces points le Maire s’est voulu rassurant, en rappelant la qualité d’accès au site et les possibilités de mutualiser les parkings entre les différents équipements. « Nous aurons l’occasion d’aborder chaque point plus en détail, concluait le Maire. Mais dès à présent il nous paraissait important de partager avec vous l’avancée de nos réflexions. »

En ce moment