Crolles.fr

Une journée de sensibilisation sur les violences faites aux femmes

La commune de Crolles a toujours soutenu les initiatives visant à protéger et défendre les femmes victimes de violence. C’est pour répondre à cette volonté qu’elle propose, en partenariat avec Solidarité Femmes-Miléna Fondation Boissel, une journée de sensibilisation vendredi 10 février. Entre stands, conférence et théâtre documentaire, des intervenants spécialisés répondront présents pour accueillir professionnels et grand public.
* __Le programme du colloque__
* Dès 13h30 : Accueil des participants autour d’un café offert par la commune de Saint-Ismier. Ouverture des stands d’information des partenaires.
* 14h30 – 18h : Discours d’ouverture et conférence animée par Solidarité Femmes-Miléna, AIV et Rialto-Sos Femmes 38.
* 18h30 : Apéro dînatoire, offert par la structure d’insertion “l’Arbre Fruité”, préparé et servi par son personnel et les jeunes du chantier éducatif porté par le service jeunesse et vie locale de Crolles.
* 20h30 : Théâtre-documentaire “Tabou”, suivi d’un débat animé par des professionnels et associations spécialisées, en présence des artistes. – Entrée payante – réservation fortement conseillée – billetterie à l’Espace Paul Jargot ou en ligne sur www.ville-crolles.fr

_« Nous avons pu concrétiser notre soutien à la cause des femmes victimes de violence,_ explique **Patricia Morand**, conseillère déléguée aux solidarités, à l’habitat social et au CCAS, _en mettant à leur disposition un logement sur notre commune »._ Pour gérer ce lieu d’accueil, Crolles s’est rapprochée de l’association grenobloise Solidarité Femmes- Miléna Fondation Boissel. Une convention a été signée avec cette structure spécialisée dans l’écoute, l’orientation et l’accueil des femmes en détresse. _« Son personnel est spécialement formé pour agir et réagir. »_ Pour aller encore plus loin, la commune a souhaité organiser une grande journée de sensibilisation autour des violences faites aux femmes, à destination du grand public et de tous les personnels susceptibles d’y être confrontés (professionnels de la santé, services d’accueil, personnel des structures sociales, policiers municipaux, infirmières scolaires, etc). _« Nous avons profité de la programmation du théâtre documentaire “Tabou” de Laurence Février, qui traite plus particulièrement du viol, pour planifier un colloque. Plusieurs partenaires se sont joints à nous pour préparer et animer cette journée. »_

###Une conférence qui traitera le sujet dans sa globalité

Des stands d’information permettront au public de trouver une première réponse et des coordonnées. Et la conférence (voir programme ci-joint) apportera des éclaircissements puisqu’elle rappellera les différentes formes de violences faites aux femmes, et leurs conséquences pour elles-mêmes mais aussi pour leurs enfants. L’aspect juridique sera bien évidemment abordé. _« On parlera aussi des différents partenariats existants dans la prise en charge des victimes mais aussi des auteurs des violences. »_ Et pour finir, un focus sur les projets en cours et le chemin qu’il reste à parcourir.

###Si chaque commune mettait un appartement à disposition…

« Chaque institution peut agir à son niveau, reprend Patricia Morand. On hésite souvent à s’engager, on appréhende la lourdeur de la gestion. Pourtant, certains choix sont « faciles ». La mise à disposition d’un appartement par exemple demande très peu de suivi. Notre service développement social participe à la commission d’affectation des logements, et le service éducation entre en action si des enfants doivent être scolarisés. Mais tout l’accompagnement, le suivi psychologique, juridique est réalisé par l’association Solidarité Femmes-Miléna. Alors vraiment, j’interpelle les communes du territoire et leur dis « et vous, c’est pour quand ? »

###L’interview de Patricia Morand sur le plateau de TéléGrenoble :

G L'INFO – 6 FEVRIER 2017 par telegrenoble

Téléchargements

En ce moment